Le dialogue social dans l’entreprise post-ordonnances, à vous la parole !

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3791

La CFDT mène actuellement une vaste enquête auprès de ses élus et mandatés dans les entreprises pour connaître l’impact des ordonnances travail de 2017 sur le dialogue social et les droits syndicaux. Les résultats serviront de base à de nouveaux axes revendicatifs.

Par Emmanuelle Pirat— Publié le 21/09/2021 à 12h00 et mis à jour le 22/09/2021 à 11h59

image
© CFDT

Synonyme de plus grande proximité ou de centralisation ? Avec des moyens et des ressources adaptés ou accompagné d’un déséquilibre du rapport de forces ? La mise en œuvre des ordonnances travail dans les entreprises, avec la création des comités sociaux et économiques (CSE), a eu un impact majeur sur le fait syndical en entreprise.

Syndicalisme Hebdo a pu, à de nombreuses reprises, publier les témoignages d’équipes et de militants sur le sujet. Mais pour analyser encore plus finement et complètement ces bouleversements, la CFDT a lancé à la mi-juillet une grande étude sur le dialogue social et le droit syndical. L’enquête quantitative (sur www.cfdt.fr/enquetedialoguesocial) est complétée par une enquête qualitative, avec une trentaine d’entretiens réalisés par les chercheurs du Conservatoire national des arts et métiers auprès de militants ciblés.

Une enquête ouverte jusqu’au 31 octobre

Compilés, ces éléments doivent permettre un état des lieux complet du dialogue social mais aussi des évolutions des droits syndicaux dans les entreprises. Avec à la clé l’élaboration de nouveaux axes revendicatifs. Ceux-ci pourront être portés par la CFDT à l’échelle nationale, afin de faire évoluer la législation, mais aussi être portés à l’échelon local, entreprise par entreprise. Dans le cadre du renouvellement des CSE (un nouveau cycle électoral commence l’an prochain), l’enjeu pour la CFDT consiste à armer les élus et mandatés dans le cadre de l’évolution de leurs instances.