Syndicalisme Hebdo prend ses quartiers d'été jusqu'à la prochaine édition le 31 août. Mais la rédaction reste mobilisée tout l'été sur notre site et sur notre compte Twitter @SH_CFDT.

Mise en place des CSE : La négociation, c’est maintenant ! abonné

Le temps presse. Il reste moins de deux mois avant la date butoir du 31 décembre 2019, date à laquelle toutes les entreprises de plus de 10 salariés devront avoir installé leur nouvelle instance de représentation du personnel, en vertu de la réforme du travail de 2017. Or à ce jour, à peine la moitié des entreprises auraient installé leur Comité social et économique (CSE).

Par Emmanuelle Pirat— Publié le 30/10/2019 à 10h36 et mis à jour le 14/01/2021 à 13h59

image

Pour la CFDT, il n’y a plus une minute à perdre. « Compte tenu des délais légaux entre la convocation à la négociation d’un protocole pré-électoral, la publication des listes et la réalisation des élections, c’est maintenant que nos équipes doivent demander l’ouverture du processus électoral », insiste Philippe Portier, secrétaire national en charge du dossier à la Confédération. Le timing est serré mais pas impossible à tenir, selon lui. Surtout, contrairement à d’autres organisations syndicales qui ont sollicité un report de la date butoir auprès de la ministre du travail, « la CFDT ne souhaite pas que les chefs d’entreprise soient dédouanés de leurs responsabilités : il leur revient de faire appliquer la loi. Et pour l’heure, c’est ce qu’on leur demande. Qu’ils respectent la loi. Si tel n’était pas le cas, il faudrait invoquer le délit d’entrave ». Toutefois, au regard des enjeux, la CFDT ne compte pas attendre les bras croisés que les directions lancent les négociations : la Confédération, outre de nombreux outils à disposition des militants sur l’espace « les…

Pour continuer de lire cet article, vous devez être abonné.

s'abonner

Déjà abonné ? Connectez-vous