SH s’accorde une trêve estivale. En attendant le numéro du mardi 30 août, la rédaction continuera de vous tenir au courant des sujets qui concernent ou impactent les salariés sur le compte Twitter @SH_CFDT. En savoir plus

Le Pacte du pouvoir de vivre s’adresse au gouvernement

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3826

Par Claire Nillus— Publié le 31/05/2022 à 12h00

image
© CFDT

Dès l’annonce des résultats de l’élection présidentielle, les 66 organisations du Pacte du pouvoir de vivre avaient demandé à être reçues par Emmanuel Macron afin de s’entendre sur « les conditions de réussite » du nouveau quinquennat, estimant que « la légitimité des corps intermédiaires [avait été] malmenée […] par un dialogue avec la société civile en pointillé. Sans changement sur ce plan, toute ambition forte de transformation est vouée à l’échec ».

Des “mesures concrètes et rapides”

La semaine dernière, le Pacte a renouvelé son adresse au gouvernement d’Élisabeth Borne, dont il espère « des mesures concrètes et rapides » à travers des aides : ciblées pour sortir les personnes pauvres de la précarité énergétique, en réduisant leurs dépenses énergétiques, mais aussi conditionnées afin que les entreprises augmentent les bas salaires et accélèrent leur transformation écologique. Les organisations de la société civile demandent en outre une augmentation des APL (aide personnalisée au logement).

Sur ce dernier point, les organisations du Pacte ont d’ailleurs exprimé leur « profond désaccord » avec le choix de ne pas nommer un ministre de plein exercice chargé du logement, « premier poste de dépenses des ménages et enjeu majeur de la transition écologique ». Elles attendent que le gouvernement remédie à ce faux départ et l’écrivent noir sur blanc dans le courrier adressé à la Première ministre et à plusieurs membres du nouveau gouvernement.