La CFDT solidaire de la CGIL après le saccage de ses locaux

iconeExtrait de l’hebdo n°3794

Par Guillaume Lefèvre— Publié le 12/10/2021 à 08h55

image
© DR

« Les organisations syndicales sont une force de défense de la démocratie et un rempart contre le fascisme et l’extrême droite. Plus que jamais, ces actes de violence nous confortent et nous incitent à défendre plus vaillamment nos valeurs pour des sociétés démocratiques : la fraternité, la tolérance et la confiance en l’avenir », a réagi Laurent Berger dans un courrier de soutien adressé au secrétaire général de la CGIL.

Ce courrier fait suite à l’envahissement et au saccage des locaux du syndicat italien par des dizaines de militants fascistes qui défilaient dans les rues de Rome contre le Green Pass (l’équivalent italien du passe sanitaire), le 9 octobre. Face à ce qu’ils considèrent légitimement comme une attaque contre la démocratie et contre le monde du travail, la CISL et l’UIL, les deux autres centrales syndicales du pays, ont affiché leur solidarité avec la CGIL. Ensemble, ils marcheront à Rome le 16 octobre « pour dire non au fascisme et à la violence et pour dire oui au travail, à la sécurité et au respect des droits. »