Un syndicat s’implante chez Amazon à New York !

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3818

Par Guillaume Lefèvre— Publié le 04/04/2022 à 10h06

image
© Dave Sanders/The New York Times-Redux-RÉA

L’euphorie ! À l’annonce des résultats du vote des employés de l’entrepôt de la multinationale de Staten Island, à New York, les militants syndicaux n’ont ni caché leur joie ni, pour certains, retenu leurs larmes. Par 2 654 voix contre 2 131, les salariés ont fait le choix d’être représentés par le syndicat Amazon Labor Union (ALU). Une première historique au sein du géant américain du commerce en ligne, qui compte 950 000 salariés dans le pays (et 1,6 million dans le monde) et a fait de l’antisyndicalisme son cheval de bataille.

Le Tweet d’Amazon Labor Union

« Nous avons travaillé, nous nous sommes amusés et nous avons marqué l’Histoire », a lancé Christian Smalls, le fondateur du syndicat – licencié en mars 2020 après avoir organisé une grève dénonçant l’absence de protocole sanitaire au sein de l’entrepôt. Après que plusieurs de ses collègues ont été contaminés par le coronavirus, Christian avait demandé l’interruption du travail… vécue comme un affront par le géant Amazon ; aussi a-t-il tenu à « remercier » Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon : « Pendant qu’il était là-haut, nous avons pu monter un syndicat. »

Un autre entrepôt new-yorkais votera d’ici à la fin du mois

À propos de l'auteur

Guillaume Lefèvre
Journaliste

La bataille est encore loin d’être finie, la compagnie ayant annoncé sa volonté d’étudier les possibilités de recours. « Nous évaluons nos options. Nous sommes déçus du résultat des élections car nous pensons qu’avoir une relation directe avec l’entreprise est ce qu’il y a de mieux pour nos employés. » En attendant, ce vote est historique et pourrait faire boule de neige. Les salariés d’un autre entrepôt de la ville sont appelés à se prononcer d’ici à la fin du mois d’avril. « Je suis sûr que nous allons gagner aussi là-bas ! », lâche Christian Smalls, déterminé.

Tweet de Christian Smalls, fondateur du syndicat Amazon Labor Union