Signez la pétition “Retraites : non à cette réforme injuste et brutale !” En savoir plus

Réussir la mobilisation

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3856

Par Yvan Ricordeau— Publié le 11/01/2023 à 13h00

Yvan Ricordeau, secrétaire national
Yvan Ricordeau, secrétaire national© Cyril Entzmann

Sans surprise, le gouvernement est resté inflexible et vient d’annoncer un report de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans. On ne le dira jamais assez, cette mesure est injuste et insupportable car elle fait porter l’ensemble des efforts sur les salariés qui ont commencé à travailler jeunes, qui ont eu souvent les métiers les plus pénibles et qui ont cotisé plus de trimestres qu’il n’en faut pour avoir le droit de bénéficier d’une retraite à taux plein.

Ce constat est si évident qu’il est partagé par l’ensemble des organisations syndicales, quelle que soit leur sensibilité. Ensemble, elles ont donc décidé d’appeler les Français à se mobiliser contre ce projet le jeudi 19 janvier. Dans tout le pays, des manifestations vont s’organiser afin de montrer concrètement le rejet massif de cette réforme, exiger du gouvernement qu’il revoie sa copie et comprenne enfin que notre système de retraite mérite mieux qu’une mesure uniquement comptable et budgétaire, d’une violence inouïe pour les travailleurs. « Cette réforme que nous propose le gouvernement est la plus dure, concernant les retraites, de ces trente dernières années », rappelait récemment Laurent Berger.

Dans les prochains jours, toute la CFDT sera donc sur le pont pour faire de ce 19 janvier 2023 une réussite. Dans chaque entreprise ou administration, les militants de la CFDT sont encouragés à aller à la rencontre de leurs collègues afin de leur expliquer l’importance d’envoyer un message fort et sans ambiguïté au gouvernement. Cette première journée de mobilisation doit être massive si l’on veut qu’elle soit efficace. Nous n’avons pas d’autre choix que de la réussir si l’on souhaite se faire entendre dans les débats à venir. De Lille à Marseille, en passant par Nantes et Strasbourg, mobilisons-nous tous le 19 janvier et faisons entendre la voix des travailleurs !