#RéponsesàEmporter, saison 2 : les 28, 29 et 30 septembre

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3789

Après le succès de la première édition, la CFDT réitère, du 28 au 30 septembre, son opération “Réponses à emporter”. Trois jours qui donnent à voir un syndicalisme de proximité, à l’écoute des besoins et des aspirations des travailleurs.

Par Anne-Sophie Balle— Publié le 07/09/2021 à 12h05 et mis à jour le 24/09/2021 à 08h08

Du 22 au 24 septembre 2020, 250 points d’accueil CFDT avaient été recensés sur le territoire pour répondre aux questions des travailleurs, quels que soient leur statut, leur emploi ou leur situation…
Du 22 au 24 septembre 2020, 250 points d’accueil CFDT avaient été recensés sur le territoire pour répondre aux questions des travailleurs, quels que soient leur statut, leur emploi ou leur situation…© Syndheb

La carte des points de rencontre CFDT

Depuis le début de la crise sanitaire, les cartes de l’emploi et de l’exercice du travail ont été largement rebattues. Les questions des travailleurs se font plus précises, parfois plus larges que le seul spectre professionnel, souvent plus inquiètes aussi. Elles témoignent surtout d’un fort besoin d’être écouté. C’est ce qui a motivé la CFDT à réitérer son opération « Réponses à emporter ». Une opération menée pendant trois jours, du 28 au 30 septembre, permettant d’aller à la rencontre des travailleurs et d’apporter à chacun des réponses à ses questions.

L’importance du choix des différents lieux de rencontre

Lors de la première édition, du 22 au 24 septembre 2020, 250 points d’accueil avaient été recensés partout en France. Des rendez-vous le plus souvent « hors les murs » de la CFDT, dispatchés sur les bassins d’emploi, les zones industrielles ou au sein même des entreprises et administrations. « Ces points de rencontre peuvent être ouverts à tous les travailleurs ou cibler un public particulier », précise Béatrice Lestic, secrétaire nationale chargée de la syndicalisation.

Dans ce cas, le choix du lieu est crucial : un CFA pour aller au-devant des apprentis, une agence Pôle emploi afin de rencontrer des demandeurs d’emploi et les aider à faire valoir leurs droits, une zone de forte concentration de salariés des TPE, de cadres ou de jeunes… Il nécessite aussi de mobiliser les bons outils (documents adaptés à la distribution) et les militants le mieux à même de connaître le public ciblé pour apporter les réponses adéquates.

“Cette opération, c’est l’occasion de faire découvrir l’étendue de notre expertise sur les questions du travail, de la protection sociale ou du logement […].”

Béatrice Lestic, secrétaire nationale

« Cette opération, c’est l’occasion de faire découvrir l’étendue de notre expertise sur les questions du travail, de la protection sociale ou du logement. Faire appel aux mandatés des organismes de protection sociale ou de la formation professionnelle peut se révéler un formidable atout, poursuit la secrétaire nationale. Les syndicats comme les sections ont un rôle à jouer lorsqu’il s’agit d’apporter toute leur expertise professionnelle mais aussi proposer un après, en invitant par exemple les personnes contactées à une rencontre organisée par la CFDT dans les jours qui suivent l’opération. »

Le développement n’est pas un sprint mais une course de fond

1. pour mieux comprendre ce dispositif et, plus largement pour parler syndicalisation et bonnes pratiques, deux webinaires, ouverts à tous les militants, sont organisés les 21 et 23 septembre à 17h

À propos de l'auteur

Anne-Sophie Balle
Rédactrice en chef-adjointe de Syndicalisme Hebdo

Au-delà de l’opération à proprement parler, c’est une relation « longue durée » que la CFDT propose d’engager. Dans ce cadre, l’expérimentation de l’Adhésion découverte (qui offre de payer en différé de trois mois sa première cotisation tout en bénéficiant des droits et services offerts par la CFDT) est reconduite et sera accessible jusqu’au 31 octobre 1. Destinées aux personnes qui ne souhaiteraient pas franchir le pas de l’adhésion, des fiches contact sont d’ores et déjà disponibles (sur www.cfdt.fr/reponsesaemporter2021), qui permettront aux militants CFDT de recontacter ces personnes et de leur apporter des informations complémentaires, plus ciblées sur leurs problématiques. Et pourquoi pas, plus tard, transformer l’essai ?