Prévention-sécurité : la CFDT signe pour une augmentation des salaires minimaux de 7,5 %

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3842

Par Fabrice Dedieu— Publié le 27/09/2022 à 12h00

image
© Fred Marvaux/RÉA

La Fédération CFDT des Services a annoncé, le 20 septembre, qu’elle signera l’accord qui prévoit une revalorisation de 7,5 % de la grille des salaires minimaux de la branche prévention-sécurité. Une augmentation plus que bienvenue puisqu’elle permettra aux premiers échelons de la grille de ne plus se trouver en dessous du Smic. Le salaire mensuel brut correspondant au coefficient 140 passera ainsi de 1 641,59 à 1 764,71 euros.

Une réunion à chaque nouvelle revalorisation du Smic

Cette augmentation découle directement de l’opposition, en juin dernier, d’une majorité de syndicats (CFDT, CGT et Sud) à un précédent accord (signé par la CFE-CGC, la CFTC et FO) qui ne prévoyait qu’une augmentation de 3,25 %, rappelle la fédération dans un communiqué. Elle réitère sa vigilance sur cette question brûlante : « La CFDT a conscience que, malgré cette petite victoire, l’inflation galopante toujours présente mettra tôt ou tard à mal cette augmentation. » À chaque nouvelle revalorisation du Smic, une réunion sera proposée afin de négocier une nouvelle grille des salaires. « C’est une revendication que nous ne lâcherons pas », martèle la CFDT, deuxième organisation syndicale du secteur (à 21,03 %). « Les salariés de la prévention-sécurité doivent pouvoir vivre dignement de leur travail, avec des salaires qui reconnaissent leurs compétences et qualifications. »