L’Europe, solution de notre avenir commun

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3873

Par Anne-Sophie Balle— Publié le 09/05/2023 à 06h35

image

Le 9 mai, les 27 États membres de l’Union européenne ont un rendez-vous commun. À l’occasion de la journée de l’Europe, ils commémorent la déclaration Schuman signée en 1950, texte fondateur de la construction européenne. Si elle est l’occasion de rappeler les acquis de la construction européenne, cette fête de l’Europe est aussi un moyen de rappeler aux citoyens européens que l’Europe reste un levier de progrès social, et paix et de démocratie.

C’est à l’échelle européenne que les défis de la transition écologique ou le développement d’une autre politique industrielle peuvent être relevés. « C’est aussi à cette échelle que nous pourrons envisager des réponses communes qui permettent à la fois de mieux protéger les travailleurs inquiets pour leur avenir et de réinvestir notre modèle social avec des mesures de justice », réaffirme la CFDT.

Le risque d'une vague d'extrême droite

À propos de l'auteur

Anne-Sophie Balle
Rédactrice en chef adjointe de Syndicalisme Hebdo

Dans un monde de plus en plus instable, c’est encore l’Union européenne qui peut permettre, demain encore, de faire face aux périls démocratiques qui nous guettent. « Les élections européennes de 2024 seront cruciales pour l’avenir de l’Europe et pour les chantiers en cours, notamment celui de réformer le fonctionnement de l’Europe selon les recommandations émanant des citoyens européens dans le cadre de la Conférence sur l’avenir de l’Europe », poursuit la CFDT. Une Europe plus juste, plus solidaire et plus sociale… tel est le vœu de la CFDT pour cette nouvelle édition de la journée de l’Europe.