Le minimum contributif (Mico) abonné

Retrouvez le dossier complet
Les 10 points clés de la réforme

Du mieux, mais loin de la promesse initiale.

Par Jérôme Citron— Publié le 02/06/2023 à 09h00 et mis à jour le 01/06/2024 à 02h00

image
© REA

C’était l’une des annonces phares de la réforme : porter le minimum contributif (Mico) à 1 200 euros pour les retraités futurs et actuels. Mais cette promesse s’est rapidement dégonflée à l’épreuve du réel. Le coup de pouce devrait être finalement de 100 euros brut maximum. Mais il ne s’agit que d’un montant qui permet d’afficher un minimum contributif à 85 % du Smic net. Certains retraités verront donc bien leur pension grimper à 1 200 euros, mais ce ne sera pas le cas de tous. « Il y a eu tromperie, s’emporte Benoît Prince de la CFDT-Retraités. Beaucoup vont déchanter. »

Pour mémoire, le minimum contributif concerne les salariés qui ont perçu de faibles rémunérations pendant leur vie…

Pour continuer de lire cet article, vous devez être abonné.

s'abonner

Déjà abonné ? Connectez-vous