La prime de Noël reconduite mais pas revalorisée

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3800

Par Anne-Sophie Balle— Publié le 23/11/2021 à 06h07

image
© Image Source/RÉA

Une bouffée d’oxygène pour 2,5 millions de ménages. La prime de Noël versée aux allocataires de minima sociaux – RSA (revenu de solidarité active), ASS (allocation de solidarité spécifique), AER (allocation équivalent retraite) ou encore prime forfaitaire pour reprise d’activité – est reconduite en 2021, a annoncé le gouvernement. Son montant, forfaitaire pour les allocataires de l’ASS, de l’AER ou la prime pour reprise d’activité (152,45 euros), est en revanche modulé selon la composition du foyer des allocataires du RSA. Dans ce cas, la prime s’élève à 228,67 euros pour une personne seule vivant avec un enfant et à 381,12 euros pour un couple avec trois enfants.

Mise en place en 1998 en réponse au « mouvement des chômeurs » de l’hiver 1997-1998, cette aide exceptionnelle financée par l’État sera versée à la mi-décembre par Pôle emploi, la CAF ou la MSA (Mutualité sociale agricole). Si les conditions d’octroi ont quelque peu évolué, son montant est resté inchangé depuis 2000, à l’exception de 2008 : en pleine crise économique, le gouvernement avait majoré la prime de Noël d’une prime exceptionnelle portant son niveau minimal à 220 euros.