Signez la pétition “Retraites : non à cette réforme injuste et brutale !” En savoir plus

Grèves “retraites” : les règles de la Cnas abonné

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3858

La Cnas (Caisse nationale d’action syndicale) ne prend pas en charge les jours de grève appelés par la Confédération. Cette règle stricte a connu une seule exception : les jours de grèves de 2010 contre la réforme des retraites de Nicolas Sarkozy. Il y a de grandes chances que 2023 fasse une nouvelle fois exception à la règle. Explications.

Par Jérôme Citron— Publié le 24/01/2023 à 08h35

image
© CFDT

La CFDT est la seule organisation syndicale à disposer d’une caisse de grève centrale et permanente, c’est-à-dire une caisse qui permet d’indemniser les adhérents grévistes. Cet outil confédéré (dirigé par les structures CFDT et non par la Confédération) a vu le jour en 1974 et n’a cessé d’évoluer au fur et à mesure des besoins des salariés. Une règle n’a en revanche jamais évolué : cette caisse n’indemnise pas les jours de grève, qui correspondent à un appel de la Confédération.

Cette posture, qui n’a jamais été…

Pour continuer de lire cet article, vous devez être abonné.

s'abonner

Déjà abonné ? Connectez-vous