SH s’accorde une trêve estivale. En attendant le numéro du mardi 30 août, la rédaction continuera de vous tenir au courant des sujets qui concernent ou impactent les salariés sur le compte Twitter @SH_CFDT. En savoir plus

Exposition aux pesticides : la CFDT-Agri-Agro saisit la commission de santé publique

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3836

Par Emmanuelle Pirat— Publié le 12/07/2022 à 12h00

image
© Stéphane Audras/RÉA

Les travailleurs en agriculture sont-ils véritablement protégés par leurs équipements de protection individuelle (EPI) lorsqu’ils épandent ou pulvérisent des produits phytosanitaires ? C’est en vue d’obtenir une réponse à cette question que la CFDT a saisi la Commission nationale de la déontologie et des alertes en matière de santé publique et d’environnement (cnDAspe). Cette instance indépendante peu connue, créée en 2013 par la loi Blandin relative à la protection des lanceurs d’alerte, vient d’ailleurs d’annoncer la création d’un groupe de travail. L’alerte de la CFDT-Agri-Agro fait suite à une enquête publiée dans Le Monde, qui révélait que les EPI sont fréquemment inefficaces voire vecteurs de risque pour les travailleurs. Car lorsque les substances contenues dans les produits phytosanitaires traversent les équipements de protection, elles peuvent rester collées à la peau.

La CFDT soucieuse des risques dus à l’exposition aux pesticides

Dans son courrier de saisine, la fédération CFDT demande donc à la cnDAspe « de travailler sur les points qui n’ont pas permis de supprimer ou de réduire les risques liés à l’exposition aux pesticides des travailleurs de la production agricole, quels que soient leur statut et contrat de travail (exploitants, salariés, CDI, CDD, saisonniers, détachés, groupements d’employeurs, entreprises de travaux agricoles) et de formuler des propositions dans ce sens ». Le rendu des travaux est prévu pour la fin du premier semestre 2023.