Vers une reconnaissance du lien entre cancer de la prostate et exposition aux pesticides

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3797

Par Nicolas Ballot— Publié le 02/11/2021 à 13h00

image
© DR

Le cancer de la prostate dû à l’exposition aux pesticides devrait prochainement être reconnu comme maladie professionnelle. C’est du moins ce qu’a confirmé le ministre de l’Agriculture – interrogé au Sénat le 20 octobre – à la suite de l’avis favorable de la Cosmap (Commission supérieure des maladies professionnelles en agriculture) quant à la création d’un tableau reconnaissant le lien entre le cancer de la prostate et l’exposition aux pesticides.

La Fédération générale de l’Agroalimentaire (FGA-CFDT), qui participe aux travaux de la Cosmap, se félicite de cette décision, tout en rappelant que « la prévention reste le meilleur moyen de se protéger ». De même, la fédération espère que le décret à venir répondra aussi à sa demande – associée à celle d’autres organisations – en ce qui concerne « la création d’un tableau pour toutes les expositions aux pesticides avec un délai d’exposition de cinq ans et un délai de prise en charge de quarante ans ».