Vaccination, une démarche collective et solidaire

iconeExtrait de l’hebdo n°3785

Par Catherine Pinchaut— Publié le 06/07/2021 à 12h00

Catherine Pinchaut, secrétaire nationale
Catherine Pinchaut, secrétaire nationale© InfoCom CFDT

À propos de l'auteur

Catherine Pinchaut
secrétaire nationale de la CFDT

Nous l’avons dit à maintes reprises et nous le redisons ici, nous ne sommes pas épidémiologistes. Cela n’empêche pas les citoyens et acteurs sociaux que nous sommes d’entendre les alertes scientifiques. Les scénarios convergent tous dans le même sens : la Covid-19 n’est pas derrière nous, et notre seule chance d’y échapper réside dans l’immunité collective. Mais alors que tous les freins à l’accès à la vaccination ont été levés, celle-ci plafonne, faisant de nouveau planer la menace d’une reprise de l’épidémie dans les prochaines semaines.

Nous pourrions, certes, nous cantonner à pousser les leviers de la relance économique et sociale. Mais notre rôle d’organisation de salariés nous confère un autre rôle, moral et social : tout faire pour protéger la santé et la sécurité des travailleurs. C’est ce qui nous a poussés, au début du mois de mai, à lancer un appel afin d’accélérer la vaccination des salariés dans les services de santé au travail. C’est ce qui nous conduit aujourd’hui à appeler solennellement les travailleurs à la responsabilité collective et solidaire.

Les mois que nous venons de traverser nous ont appris à quel point le confinement pouvait être source d’isolement et d’une forme de détresse morale. À l’heure où se rouvrent les portes des entreprises, des commerces et autres lieux de vie, la vaccination est la seule manière de retrouver cette vie sociale à laquelle nous avons tant aspiré. Il ne faudrait pas compromettre les effets du déconfinement, tant attendu par la population, en raison d’une immunité collective défaillante. Mais sans ce sursaut collectif, c’est, demain, nos libertés individuelles que nous pourrions de nouveau devoir mettre en veille.