Salut Fred, et merci

iconeExtrait de l’hebdo n°3838

Par Laurent Berger— Publié le 30/08/2022 à 12h00

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT.
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT.© Cyril Entzmann

L’annonce de la disparition de Frédéric Sève au cœur de l’été nous a tous saisis et remplis de tristesse. Depuis 2016, il était un pilier de la Commission exécutive de la CFDT. Outre le caractère brutal et profondément injuste du décès de Fred, sa disparition est une perte terrible pour la CFDT, pour ses compagnons de route, pour ses proches. Mais au-delà – et les nombreux hommages qui nous sont remontés le confirment – pour le syndicalisme, pour le dialogue social et, parce que leur défense était sa raison d’être, pour les travailleurs. Tout l’engagement de Frédéric reposait sur sa profonde conviction que l’on peut, et surtout que l’on doit, combattre les inégalités et les injustices sans dogmatisme, en collant au plus près des réalités de travail.

Son combat – parce qu’il n’y a pas d’autres mots pour définir son engagement à défendre une réforme systémique des retraites avec comme seule boussole la volonté de rendre le système plus juste – en est un exemple éclatant. Et que dire, si l’on reste dans le cadre des dossiers qu’il a portés durant ses six années à la Commission exécutive, de l’opiniâtreté et de la force de conviction qu’il a déployées en tant que cheville ouvrière du Pacte du pouvoir de vivre, dont la réussite lui doit tant.

À lire aussiAdieu Frédéric

Mais pour celles et ceux qui l’ont connu et côtoyé, que ce soit comme enseignant, au Sgen-CFDT, à la Confédération ou ailleurs, Fred était avant tout un ami et un type bien, toujours à l’écoute, dans le respect et la bienveillance… sans jamais se départir de cet humour qui n’appartenait qu’à lui.

Je l’écris ici en tant que militant, responsable CFDT et ami : pour tout ce que tu nous as apporté, merci Fred !