Signez la pétition “Retraites : non à cette réforme injuste et brutale !” En savoir plus

Routiers, les grands oubliés abonné

iconeExtrait du magazine n°475

Depuis bientôt dix-huit mois, les routiers chargent, roulent et déchargent leurs camions pour livrer entreprises, petites, moyennes et grandes surfaces dans l’indifférence générale. Reportage entre Lille et Douai.

Par Claire Nillus— Publié le 02/07/2021 à 08h00 et mis à jour le 02/07/2022 à 02h40

Restoroutes fermés pour la plupart et aires de repos d'autoroute saturées... pendant la pandémie, les routiers ont assuré l'approvisionnement du pays dans un quotidien rendu compliqué par les mesures sanitaires.
Restoroutes fermés pour la plupart et aires de repos d'autoroute saturées... pendant la pandémie, les routiers ont assuré l'approvisionnement du pays dans un quotidien rendu compliqué par les mesures sanitaires.© Vincent Jarousseau

Les files de poids lourds arrêtés le long de la bande d’arrêt d’urgence n’ont pas diminué. Bien au contraire. Car, depuis le 19 mars 2020, le ministère des Transports a publié un arrêté autorisant plus d’heures de conduite pour faire face aux besoins d’approvisionnement du pays. Il a levé l’interdiction pour  les camions de circuler les dimanches, augmenté la durée journalière de conduite jusqu’à dix heures par jour (au lieu  de neuf) et onze heures par jour deux fois par semaine…

Pour continuer de lire cet article, vous devez être abonné.

s'abonner

Déjà abonné ? Connectez-vous