N’oublions pas notre devoir de solidarité avec les Afghans

iconeExtrait de l’hebdo n°3822

Par Yvan Ricordeau— Publié le 03/05/2022 à 12h00

Yvan Ricordeau, secrétaire national
Yvan Ricordeau, secrétaire national© Virginie de Galzain

Il y a un peu plus de six mois, la mobilisation de toute la CFDT – qui a agi sans relâche avec la Confédération syndicale internationale et en lien avec le ministère des Affaires étrangères – avait permis d’exfiltrer dix-sept syndicalistes afghans du NUAWE (syndicat national des travailleurs et employés afghans) et de les accueillir en France. Ils avaient malheureusement dû partir en laissant dans leur pays d’origine une grande partie de leurs familles.

Aujourd’hui, nous sommes soulagés et fiers : notre persévérance a payé, leurs proches ont enfin pu les rejoindre en France !

Cette action s’inscrit dans l’histoire de la CFDT et dans le prolongement de nos engagements à l’international en faveur de la liberté des peuples, aux côtés de syndicats libres et indépendants comme hier en Pologne ou au Brésil et actuellement en Ukraine.

À propos de l'auteur

Yvan Ricordeau
secrétaire national de la CFDT

Pour autant, nous devons prolonger et amplifier nos actions en faveur de nos camarades afghans pour leur permettre de trouver un hébergement pérenne sur le sol de France et faciliter leur intégration. Mais aussi accentuer notre coopération avec NUAWE afin de les aider à poursuivre leur combat syndical et à lutter contre l’obscurantisme qui continue de sévir en Afghanistan, loin de nos yeux et des caméras.