Le Sgen-CFDT lance une alerte sociale

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3803

Par Marie-Nadine Eltchaninoff— Publié le 09/12/2021 à 12h54

image
© DR

Le Syndicat général de l’Éducation nationale (Sgen-CFDT) a déposé le 6 décembre une alerte sociale concernant les conditions de travail des personnels des écoles maternelles et élémentaires dans un contexte pandémique qui dure. Reçu le 8 décembre par la direction générale des ressources humaines de l’Éducation nationale, le Sgen a fait part de la dégradation des conditions de travail et de la lassitude des personnels confrontés à une gestion erratique de l’épidémie en milieu scolaire.

« Depuis le début de l’épidémie, nous sommes certes consultés, nous faisons part de nos revendications, mais nous ne voyons toujours pas de débouché opérationnel, constate Catherine Nave-Bekhti, secrétaire générale du Sgen-CFDT, à l’issue de la réunion. Nous demandons depuis bientôt deux ans que des masques chirurgicaux ou FFP2 soient fournis en nombre ; ce n’est pas encore le cas, alors que beaucoup de collègues travaillent en lieu clos avec des élèves non vaccinés et non masqués. » La fédération s’apprête également à adresser au ministre de l’Éducation nationale, à la ministre des Relations avec les collectivités territoriales et à l’Association des maires de France un courrier commun avec les fédérations Formation et Enseignement privés (FEP-CFDT) et Interco.

« Nous souhaitons alerter sur la nécessité d’assurer une bonne ventilation des locaux scolaires et d’installer des capteurs de CO2 dans les salles de classe et les restaurants scolaires », indique Catherine. En outre, un appui opérationnel doit faciliter le suivi des cas positifs et cas contacts des élèves dans les écoles.

Le Sgen demande également que le ministère assure un suivi épidémiologique des Covid et Covid longs des agents et qu’il communique ces données anonymisées aux organisations syndicales. Il est enfin impossible pour les enseignants d’assurer en même temps un enseignement en distanciel et en présentiel, tient à rappeler le Sgen-CFDT. L’alerte sociale rend possible le dépôt d’un préavis de grève à un moment ou à un autre de l’année scolaire si la fédération l’estime nécessaire.