SH s’accorde une trêve estivale. En attendant le numéro du mardi 30 août, la rédaction continuera de vous tenir au courant des sujets qui concernent ou impactent les salariés sur le compte Twitter @SH_CFDT. En savoir plus

La région Île-de France officialise son espace de dialogue social dédié à l’économie sociale et solidaire

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3829

Par Pauline Bandelier— Publié le 15/06/2022 à 06h00

De g à dr. : Laurent Pagnier (CGT), Diego Melchior (CFDT), Henri Borentin (UDES), Aline Mougenot (CFTC) et Antoine Prost (CFE-CGC), lors de la signature de la charte de fonctionnement du nouvel ERDS.
De g à dr. : Laurent Pagnier (CGT), Diego Melchior (CFDT), Henri Borentin (UDES), Aline Mougenot (CFTC) et Antoine Prost (CFE-CGC), lors de la signature de la charte de fonctionnement du nouvel ERDS.© UDES - DR

Le 30 mai dernier, l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (UDES) et les organisations syndicales de salariés franciliennes signaient la charte de fonctionnement du nouvel espace régional de dialogue social (ERDS) de l’économie sociale et solidaire. Le document, qui acte une feuille de route pour les trois années à venir, a été signé par les organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT en présence, notamment, de Gaëtan Rudant, directeur régional de la Drieets (direction régionale et interdépartementale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités) d’Île-de-France.

Créé en septembre 2021, l’ERDS doit permettre d’entretenir un dialogue régulier et constructif entre les acteurs qui font l’ESS dans la région. Il accompagne également la mise en œuvre des accords signés nationalement, en les déclinant en fonction des spécificités de chaque territoire.

Avec une majorité d’entreprises de moins de 11 salariés

Alors que ces espaces de dialogue restent absents dans la plupart des autres champs professionnels, l’Union régionale interprofessionnelle (URI) Île-de-France se félicite de cette culture du dialogue dans le secteur de l’ESS, d’autres espaces régionaux de dialogue ayant déjà été mis en place, avec succès, notamment dans les Hauts-de-France et dans les Pays de la Loire. « L’ESS est un secteur d’avenir avec des métiers porteurs de sens sur lesquels l’accompagnement des salariés en matière de formation et de développement des compétences est un véritable enjeu », précise le secrétaire général de l’URI, Diego Melchior.

Le secteur de l’ESS emploie 400 000 salariés et représente 7,1 % de l’emploi en Île-de-France ; 80 % des structures qui le composent sont des petites entreprises de moins de 11 salariés, qui n’ont pas de représentants du personnel – d’où l’importance d’un tel espace de dialogue.