La pauvreté n’a pas explosé en 2020, selon l’Insee

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3798

Par Fabrice Dedieu— Publié le 05/11/2021 à 13h16

image
© DR

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié le 3 novembre ses premières estimations sur les inégalités et la pauvreté en 2020. Surprise : ces indicateurs ne sont pas en forte augmentation, ils sont même stables. Ainsi, l’Insee indique que le taux de pauvreté (soit la proportion de personnes vivant avec moins de 1 102 euros par mois) en 2020 est de 14,6 % – ce qui représente 9,3 millions de personnes, un nombre identique à celui de 2019. Mais cet indicateur ne rend pas compte de l’intensité de la pauvreté, souligne l’organisme public. En ce qui concerne les inégalités, le rapport entre la masse des revenus détenus par les 20 % les plus aisés et les 20 % les plus modestes reste à 4,4.
Selon l’Insee, ces résultats, qui peuvent donc paraître contre-intuitifs, sont notamment le fruit des mesures mises en place afin de lutter contre les effets de la crise, entre les aides exceptionnelles pour les ménages à bas revenus et les dispositifs d’activité partielle. De plus, les pertes d’emplois ont été bien inférieures à ce qui avait été anticipé.
L’institut rappelle qu’il s’agit là de simulations et que les chiffres définitifs ne seront pas connus avant 2022. Toutefois, des enquêtes complémentaires semblent corroborer ces premiers résultats, comme l’analyse des comptes bancaires détenus à La Banque Postale.