Journée d’action dans la fonction publique hospitalière le 27 septembre

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3842

Par Guillaume Lefèvre— Publié le 26/09/2022 à 04h50

image
© CFDT-Santé-Sociaux

Nouveau préavis de grève déposé par la CFDT-Santé-Sociaux et les fédérations santé de FO et de l’Unsa. Les trois organisations signataires du Ségur de la santé appellent à la mobilisation les personnels des établissements de la fonction publique hospitalière (FPH) des secteurs sanitaires, du social et médico-social. « Un rempart contre l’oubli, estime Ève Rescanières, la secrétaire générale de la CFDT-Santé-Sociaux. Contre l’oubli des engagements qui ont été pris et ne sont toujours pas tenus. C’est aussi une mobilisation pour les usagers et contre l’oubli de leurs besoins en matière de soins et de santé. »

Une nouvelle négociation est nécessaire !

L’augmentation des salaires et de la valeur du point d’indice, le recrutement massif de personnels ou encore l’amélioration des conditions de travail sont, une fois de plus, au cœur des revendications. « Le Ségur n’était qu’un rattrapage de ce qui n’avait pas été fait depuis plus de dix ans. Il faut une nouvelle négociation et aller plus loin sur les salaires, l’attractivité et les qualifications », poursuit la secrétaire générale de la fédération.

Et si cette journée d’action ne concerne que la fonction publique hospitalière, elle s’inscrit dans une dynamique de mobilisation de la CFDT-Santé-Sociaux à tous les niveaux. Une journée d’action est prévue dans le secteur privé lucratif à la mi-octobre et une autre est envisagée dans l’associatif, explique Ève Rescanières.