Signez la pétition “Retraites : non à cette réforme injuste et brutale !” En savoir plus

Biélorussie : des leaders syndicaux condamnés

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3855

Le 26 décembre, la justice biélorusse a prononcé des peines de prison à l’encontre des dirigeants du syndicat indépendant BKDP pour “atteinte à l’ordre public”.

Par Guillaume Lefèvre— Publié le 03/01/2023 à 13h00

De gauche à droite : Siarhei Antusevich, Aliaksandr Yarashuk et Iryna But-Husaim.
De gauche à droite : Siarhei Antusevich, Aliaksandr Yarashuk et Iryna But-Husaim.© Ituc - CSI

La sentence est tombée, et elle ne faisait malheureusement aucun doute. Aliaksandr Yarashuk, président du BKDP et membre du conseil d’administration de l’Organisation internationale du travail (OIT), Siarhei Antusevich, vice-président du BKPD, et Iryna But-Husaim, salariée du BKDP, ont respectivement été condamnés à des peines de prison de quatre ans, deux ans et dix-huit mois pour « atteinte à l’ordre public ». Tous trois ont été arrêtés en avril dernier, après avoir participé à des manifestations contre le régime dictatorial d’Alexandre Loukachenko, dirigeant du pays en poste depuis 1994, et indéfectible soutien de son homologue russe, Vladimir Poutine.

Tweet de la Confédération syndicale internationale

Maintenir la pression sur le pouvoir en place

« Les syndicats du monde entier sont scandalisés par l’injustice de cette attaque contre la liberté syndicale. Nous continuerons à nous battre pour mettre fin à la persécution de tous les syndicalistes en Biélorussie et pour la levée complète des interdictions imposées au BKDP », dénonce la Confédération syndicale internationale. Fin novembre, une campagne de soutien aux syndicalistes emprisonnés avait été lancée. Adhérents et militants CFDT peuvent toujours signer la pétition en ligne.