SH s’accorde une trêve estivale. En attendant le numéro du mardi 30 août, la rédaction continuera de vous tenir au courant des sujets qui concernent ou impactent les salariés sur le compte Twitter @SH_CFDT. En savoir plus

Action Logement reste à la main des partenaires sociaux

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3788

Au terme de long mois de discussions, l’État et Action Logement se sont accordés pendant l’été sur la gouvernance du groupe et sa stratégie en faveur du logement abordable.

Par Claire Nillus— Publié le 31/08/2021 à 12h00

image
© Bruno Levy/Challenges-RÉA

Depuis la publication de plusieurs rapports – dont celle de l’Inspection générale des finances, en janvier 2020 –, la réforme de la gouvernance d’Action Logement était dans le viseur du gouvernement. Lors d’une dernière rencontre à ce sujet avec la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, le 19 juillet dernier, le patronat et les syndicats ont fait accepter leurs propositions et sauvé, de ce fait, la gestion paritaire de cette institution, la seule qui demeure à ce jour pleinement à la main des partenaires sociaux.

Une relation de confiance rétablie

Dans un communiqué de presse commun avec leur ministère de tutelle, les partenaires sociaux se félicitent de la relation de confiance rétablie avec l’État. Pour cela, ils se sont engagés à confier la présidence du comité de déontologie du groupe à une personnalité extérieure, afin de renforcer ses prérogatives et mieux lutter contre de possibles conflits d’intérêts. L’amélioration de sa gouvernance passe aussi par la création d’un comité d’orientation politique institutionnalisant les échanges entre partenaires sociaux quant aux orientations stratégiques du groupe. « Même si l’État est présent dans les différents conseils d’administration, ce sont bien les partenaires sociaux qui continuent de piloter Action Logement », souligne Betty Hervé, secrétaire confédérale chargée du dossier.

Quatre leviers pour la reprise…

Le 19 juillet, le groupe a également précisé les axes forts de son plan de soutien à la relance économique et sociale avec, notamment, la production de 250 000 logements abordables en deux ans et la mobilisation de 1,17 milliard d’euros supplémentaires destinés aux acteurs du secteur (au 27 août 2021, 100 bailleurs avaient déjà validé la construction de 100 000 logements). Par ailleurs, la signature d’un accord le 10 juillet dernier entre l’État, l’Anru1 et Action Logement acte l’abondement de 1,4 milliard d’euros en faveur de la rénovation urbaine.

… Dont l’opération “Mon job, Mon logement”

Dès cet automne, 20 000 salariés seront accompagnés dans l’accession à la propriété par le versement d’une aide de 10 000 euros. Enfin, après le succès de la première opération, en février 2020, un nouveau coup de pouce bénéficiant aux jeunes actifs locataires, baptisé « Mon job, Mon logement », met à la disposition des moins de 25 ans entrant dans l’emploi et des salariés en formation ou ayant retrouvé un travail un montant forfaitaire de 1 000 euros. (Les conditions d’obtention de cette aide se trouvent sur actionlogement.fr.) De quoi adoucir la rentrée après une année difficile pour les jeunes impactés par l’entrée en vigueur du nouveau calcul des aides personnalisées au logement (APL).