Trois saisines gouvernementales au menu du Cese

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3791

À l’occasion de la session de rentrée du Cese, le Premier ministre a invité le Conseil à se saisir sans attendre de questions qu’il juge prioritaires.

Par Nicolas Ballot— Publié le 15/09/2021 à 10h46 et mis à jour le 15/09/2021 à 15h34

image
© DR

Maintenant, c’est sûr, la nouvelle mandature du Conseil économique, social et environnemental est bien lancée. Le 14 septembre, le Premier ministre, Jean Castex, est venu au palais d’Iéna présenter trois saisines que le gouvernement entend confier à la troisième assemblée de la République.

Tensions sur le marché du travail

Il a d’abord souhaité que le Cese produise un avis sur les métiers en tension. Définissant celle-ci comme multifactorielle, il souhaite qu’une attention particulière soit portée au logement, aux mobilités, aux freins à l’embauche et à l’orientation. « Nous devons disposer d’éléments plus approfondis sur les freins structurels [et] culturels, qui dépassent les seules questions du marché du travail », estime le Premier ministre.

Le Conseil sera également saisi sur l’acceptabilité de la transition énergétique, alors que les crispations se multiplient localement lors de l’implantation d’infrastructures d’énergies nouvelles. Enfin, Jean Castex a demandé un avis sur les jeunes et la démocratie, soulignant le paradoxe existant entre le niveau d’engagement, fort, de la jeunesse et la faible participation aux élections politiques. Cette saisine devrait être abordée en lien avec celle demandée par le président de l’Assemblée nationale portant sur la participation aux élections non politiques, qu’elles soient professionnelles ou se produisent dans les cadres associatif ou mutualiste.

Plus de participation citoyenne

1. Conseils économiques, sociaux et environnementaux régionaux.

À propos de l'auteur

Nicolas Ballot
rédacteur en chef de Syndicalisme Hebdo et de CFDT Magazine

Ces saisines devraient être l’occasion de mettre pleinement en œuvre la réforme du Cese en déployant les dispositifs de participation citoyenne comme le tirage au sort d’un « groupe citoyen » participant aux travaux. Les Ceser1 devraient également être sollicités. Selon la CFDT, « ces saisines sont une opportunité pour marquer le rôle du Cese dans sa mission d’éclairage des acteurs publics par les acteurs sociaux, éclairage renforcé par l’implication citoyenne », résume le président du groupe CFDT, Albert Ritzenthaler.