Top départ pour “Parlons engagement”

temps de lectureTemps de lecture 5 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3806

S’engager, “c’est agir ou subir ?”, “Pour la vie ou pour une nuit ?”… Venez répondre à “Parlons engagement”, la nouvelle grande enquête en ligne de la CFDT, qui doit permettre de dessiner les diverses formes d’engagement à horizon 2030.

Par Nicolas Ballot— Publié le 11/01/2022 à 08h15

image

1. En partenariat avec Upian et Yami 2.

Après les succès de “Parlons travail” et “Parlons retraites”, la CFDT lance, ce 11 janvier, “Parlons engagement”, une nouvelle grande enquête en ligne ouverte à tous. Conçue sur le même modèle que les précédentes1, cette enquête vise à comprendre les attentes des citoyens et des travailleurs vis-à-vis des organisations de la société civile mais aussi à définir les conditions nécessaires pour qu’ils s’y engagent, et sous quelles formes.

Répondez à l’enquête “Parlons engagement” directement sur notre site

La mobilisation des « gilets jaunes » puis la crise sanitaire ont mis en lumière l’existence de réseaux de solidarité formels ou informels : entre citoyens, entre associations et citoyens, entre associations, entre associations et élus locaux, entre travailleurs, entre syndicats et travailleurs… Pourtant, la société française n’a jamais paru aussi fracturée et menacée par le repli sur soi. Pire, la défiance envers les élus et tout ce qui pourrait être considéré comme institutionnel n’a jamais semblé aussi forte.

Les partis politiques se vident de leurs militants, les associations éprouvent de réelles difficultés à fonctionner. Même les syndicats, dont le rôle dans les entreprises est pourtant globalement reconnu, sont victimes de cette vague de rejet et voient leur nombre d’adhérents ou de militants diminuer ou, au mieux, stagner. Bien que première organisation syndicale du pays, la CFDT n’échappe pas à ce constat.

Des résultats présentés lors du congrès de Lyon

C’est dans ce contexte que le Conseil national confédéral de juin 2020 a décidé de lancer, dans le cadre de la préparation du congrès de Lyon, “Parlons engagement”. « Pour interroger les travailleurs sur l’engagement mais aussi sur leurs attentes vis-à-vis du syndicalisme en général et de la CFDT en particulier », précise la Confédération.

Les résultats de l’enquête (ouverte jusqu’au 31 mars) seront analysés par des sociologues. Ils permettront de dessiner à grands traits les formes d’engagement à horizon 2030 et d’apporter un éclairage nouveau et concret à propos de la vision qu’ont les citoyens du rôle d’un syndicat dans et hors le lieu de travail, celui d’un représentant du personnel… ainsi que des attentes vis-à-vis du syndicalisme dans dix ans. Ces résultats et les enseignements qu’en tirera la Confédération feront l’objet d’une séquence de restitution lors du congrès confédéral, en juin prochain.

Une nécessaire mobilisation interne

À propos de l'auteur

Nicolas Ballot
rédacteur en chef de Syndicalisme Hebdo et de CFDT Magazine

« La réussite de cette enquête reposera sur une démarche participative portée par l’ensemble de l’organisation », résume Marylise Léon, la secrétaire générale adjointe de la CFDT. Parce que ce questionnaire permet d’aborder les nombreuses facettes de l’engagement – ressorts, freins, lieux et modes d’engagement –, « elle offre l’opportunité d’aller une nouvelle fois à la rencontre des travailleurs, de leur permettre de se retrouver autour d’un projet collectif et de leur proposer de rejoindre la CFDT ».