Relancer la dynamique de syndicalisation

iconeExtrait de l’hebdo n°3827

Par Béatrice Lestic— Publié le 07/06/2022 à 12h00

image
© Virginie de Galzain

Au 31 décembre 2021, le nombre d’adhérentes et d’adhérents à la CFDT, attesté par les commissaires aux comptes, était de 604 234. Ce nombre est en légère baisse par rapport à 2020 mais, grâce au travail des équipes CFDT au plus près de salariés et des agents publics, cette diminution est moins prononcée que celle de l’an passé, en dépit de conditions encore difficiles.

À quelques jours du congrès confédéral de Lyon, force est de constater que l’objectif de 10 % de progression sur quatre ans, que les syndicats s’étaient collectivement fixé en 2018 à Rennes, n’est pas atteint. Pour autant, nous avons les cartes en main pour relancer la dynamique de syndicalisation, notamment à l’occasion du nouveau cycle de renouvellement des CSE et des élections fonction publique de décembre 2022. La réussite des opérations comme « Le Grand Boost » démontre que c’est possible.

Une fois encore, il est important de se le redire : le développement passe par chacun et chacune d’entre nous et ne peut se faire sans la proposition d’adhésion !

Mais, au-delà des chiffres et des courbes, n’oublions jamais que ses plus de 600 000 adhérents sont la force de la CFDT : c’est grâce à eux que la CFDT est indépendante et peut exercer un rapport de force bénéficiant à tous les travailleurs ! C’est pourquoi, et je ne doute pas que le 50e congrès le réaffirme, la syndicalisation doit plus que jamais être une priorité de toute la CFDT !