Signez la pétition “Retraites : non à cette réforme injuste et brutale !” En savoir plus

Les salariés des organismes de Sécurité sociale interpellent leur direction

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3838

Par Anne-Sophie Balle— Publié le 30/08/2022 à 05h03

L’opération « cartes postales » de la CFDT de la Sécurité sociale en Pays de la Loire vise à obtenir une mesure d’augmentation générale des salaires.
L’opération « cartes postales » de la CFDT de la Sécurité sociale en Pays de la Loire vise à obtenir une mesure d’augmentation générale des salaires.© PSTE-CFDT

Fin juin, déjà, l’intersyndicale des organismes de protection sociale alertait sur la multiplication des arrêts maladie, abandons de poste et démissions – conséquences de la dégradation des conditions de travail et de la baisse de pouvoir d’achat des salariés du régime général. Alors qu’environ 60 % des salariés de ces organismes ont bénéficié en 2022 de la prime d’inflation, la PSTE-CFDT (Fédération Protection sociale, Travail, Emploi) demandait « l’ouverture rapide d’une négociation salaire portant sur l’augmentation substantielle de la valeur du point », la dernière augmentation (+ 0,5 %) remontant à 2017. Depuis, elle profite de la trêve estivale pour adresser son courrier d’été aux directeurs de la Sécu.

Afin de bien entamer la toute proche négociation salariale

Cette opération salaires est menée dans plusieurs régions de France, notamment en Pays de la Loire, où la CFDT est solidement implantée au sein des organismes. « La prochaine réunion de négociation salariale devrait se tenir courant septembre », précise-t-elle dans un communiqué. Aussi, la première organisation syndicale était-elle décidée à maintenir la pression tout l’été, « pour que ceux qui tiennent les cordons de la bourse n’oublient pas les agents de la Sécu, même durant les vacances ». Au total, plus d’un millier de cartes postales ont d’ores et déjà été adressées au directeur de la Sécurité sociale.