Encore et toujours auprès des salariés des TPE

iconeExtrait de l’hebdo n°3774

Par Inès Minin— Publié le 20/04/2021 à 12h00

Inès Minin, secrétaire nationale de la CFDT
Inès Minin, secrétaire nationale de la CFDT© Virginie de Galzain

À propos de l'auteur

Inès Minin
secrétaire nationale de la CFDT

Les salariés des entreprises de moins de 11 et des particuliers employeurs qui ont voté du 22 mars au 6 avril ont placé la CFDT en deuxième position de leurs suffrages avec 16,46 % des voix, en progression de près d’un point par rapport à 2017. Mais au-delà de ce résultat, qui est un encouragement à poursuivre dans la voie du syndicalisme que nous portons, un syndicalisme à l’écoute des travailleurs et proche de leurs préoccupations, la participation d’à peine 5,5 % doit nous interpeller. Cette très faible participation n’est malheureusement pas une surprise, du fait de la crise sanitaire et de la mobilisation déjà très faible lors des deux premiers scrutins de ce type.

Cela ne doit pas masquer l’investissement des militants CFDT qui ont, jusqu’à la toute fin du scrutin, mouillé la chemise pour faire voter les salariés des TPE et faire connaître l’action syndicale auprès de travailleurs souvent isolés.

Pour autant, la fin du scrutin ne signifie pas la fin de notre action au contact des salariés des très petites entreprises puisqu’il s’agit toujours de les accompagner, les renseigner et les défendre. En effet, plus que jamais en cette période de crise sanitaire qui aura, à n’en pas douter, des répercussions sur l’emploi dans les TPE, ces salariés vont avoir besoin du syndicalisme CFDT !