Covid-19 : Le gouvernement doit aller au-delà des simples déclarations pour les agents publics abonné

Le 26 mars, le secrétaire d’Etat Olivier Dussopt et les organisations syndicales de la Fonction publique ont fait le point sur la situation liée au Covid-19 et à l'état d’urgence sanitaire. lien vers le contenu : Fonctions publiques - UFFA a profité de ce rendez-vous pour rappeler ses revendications et saluer le remarquable travail des agents publics.

Par Guillaume Lefèvre— Publié le 27/03/2020 à 16h37 et mis à jour le 14/01/2021 à 13h59

image

Covid Web« Il y a une volonté de dialogue réel, reconnaît Mylène Jacquot, secrétaire générale de la lien vers le contenu : Fonctions publiques - UFFA, après la tenue d’une audioconférence entre le secrétaire d’État, Olivier Dussopt et les organisations syndicales de la fonction publique. La CFDT a profité de ce rendez-vous à distance pour faire part de ses préoccupations et rappeler ses priorités.

« La CFDT veut peser sur la reconnaissance du Covid-19 en maladie professionnelle ou accident de service pour l'ensemble des agents mobilisés, pour la rétroactivité de la suspension du jour de carence et sur la traduction concrète des propos du président de la République. » Ce dernier a notamment annoncé le 25 mars dernier, à Mulhouse, que le gouvernement devait « apporter une réponse claire et forte de court terme pour l'ensemble des personnels soignants comme pour l'ensemble des fonctionnaires mobilisés, afin de majorer les heures supplémentaires effectuées sous forme d'une prime exceptionnelle pour pouvoir accompagner financièrement cette reconnaissance ».

Durant ce temps d’échange, la CFDT a également abordé d’autres sujets. Droit de retrait, réquisition, situation des…

Pour continuer de lire cet article, vous devez être abonné.

s'abonner

Déjà abonné ? Connectez-vous